Vous trouverez sur ce site toutes
les informations pour votre séjour.


Syndicat d'Initiative
de La Roche-en-Ardenne

Place du Marché 15
6980 La Roche-en-Ardenne

Tél.: +32 (0)84 36 77 36
Fax: +32 (0)84 36 78 36

info@la-roche-tourisme.com

Histoire

_____________________________________________________________________

Home > Histoire > Accueil

Lovée aux bords de l'Ourthe, dans son écrin de verdure, La Roche, la perle des Ardennes vous attend, riche de son passé, son histoire, ses légendes, son fantôme...
On peut dire avec certitude qu'à la période néolithique, soit 20 siècles avant notre ère, la région de La Roche était habitée.

Sur l'éperon rocheux, à l'emplacement du château actuel, les anciens Belges construirent un oppidum. En l'an 57 avant JC., partageant le sort de la Gaulle, l'Ardenne dut se soumettre au joug romain. Ceux-ci construisirent un fortin à la place de l'oppidum. Lors de fouilles, on découvrit à la Roche des pièces de monnaie de l'Empereur Domitien (81-96) et de Constantin II (337-340).

Profitant de la décadence romaine, les Francs, peuples germaniques, envahirent notre pays au Ve siècle. Au VIIIe siècle et sous l'occupation franque, Pépin de Herstal fit du fort romain une maison de chasse. Le premier château a été érigé au IXe siècle et a connu son apogée entre le XIIe et XVIIe siècle. Au siècle suivant, sous les attaques des Français, le château fut transformé en forteresse. A partir de 1721, on constate une lente décrépitude. En 1744, il a été question de le restaurer mais le projet n'eut pas de suite. Abandonné, faute d'entretien, le château tomba en ruines. Depuis 1995, des fouilles ont été entreprises et seront terminées fin 1999.
Le projet et les plans existent pour une reconstruction partielle.

A l'origine, La Roche ne possédait qu'une simple chapelle uniquement destinée à la célébration de la messe. Peu avant le XVIe siècle, cette chapelle devint église paroissiale. L'architecte Clément Léonard établit les plans de la nouvelle église et c'est le 3 juillet 1899 que Monsieur le Doyen Geubel procéda à la bénédiction et à la pose de la première pierre. Les superbes vitraux datent des années septante. Actuellement on trouve beaucoup de petites chapelles à La Roche, qui sont répertoriées en une promenade.

Au Moyen Age, les principaux métiers se groupaient en corporations avec leur chef, leurs privilèges, leur saint patron. A La Roche, c'étaient principalement les tisserands, les merceniers, les tanneurs et les cordonniers.

Vers la fin du 19e siècle, une importante industrie nouvelle se développe: le tourisme. La ville recevait des touristes anglais qui venaient pêcher à la mouche. Des visiteurs qui allaient se révéler importants pour l'essor touristique de La Roche furent le pasteur Pierre Perk et son fils Jacques (1882). Pierre Perk a écrit le premier guide touristique en néerlandais et son fils a dédié des poèmes à notre ville.

Serait-ce grâce à eux que nous recevons autant de visiteurs
des Pays-Bas ?

La ville n'eut pas à souffrir de destruction au cours de la guerre 14-18, ce qui ne fut pas le cas lors de la Deuxième Guerre mondiale. Le 10 septembre 1944, la ville fut libérée par les forces alliées. Bientôt, la riposte s'organisa : l'Offensive des Ardennes fut lancée et le 21 décembre 1944, les Allemands faisaient une fois de plus leur entrée. Du 21 décembre 1944 au 11 janvier 1945, La Roche fut bombardée de 70.000 obus américains. Le 11 janvier 1945, les Highlanders du 30ème corps britannique sur la rive gauche de l'Ourthe et les Américains de la 1ère armée sur la rive droite, libérèrent définitivement la ville.
Ces évènements causèrent la mort de 114 civils, 350 immeubles furent détruits et 327 endommagés.

De la coquette et riante cité d'autrefois, il ne restait que des ruines. Courageusement, les Rochois les déblayèrent et construisirent une ville toute neuve.

Actuellement, La Roche est un centre de villégiature important avec un équipement touristique remarquable pouvant satisfaire toutes les catégories de visiteurs.

Notre ville est véritablement "La Perle de l' Ardenne".

Pièce de monnaie de
l'Empereur Domitien (81-96)

Plan du château à
l'époque féodale
Le château au Moyen-Age